Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ESPERANCE
  • : Partager des moments de rêve et d 'amitié parcourir un bout de chemin ensemble
  • Contact

Profil

  • ESPERANCE

Texte Libre

Texte Libre

pour contacter l auteur
esperance25@voila.fr

Archives

5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 20:30

quelques recherches sur les origines et les coutumes du carnaval


L ORIGINE DU CARNAVAL

La tradition du  carnaval est presque aussi ancienne que l'homme lui-même. La première certitude que nous ayons que l'homme se soit masqué remonte au,paléolythique moins 15 000 à moins 10 000 ans avant J.C.) Elle date de la découverte de  l homme au masque dans la grotte des Trois Frères en Ariège en France. En fait, on ne connaît pas la signification du masque à cette époque, mais on sait qu'il existait déjà.

Le carnaval moderne (tel qu'on le connaît) trouve ses origines en  Europe  où il s'est développé avant de se répandre dans le monde entier.

Les origines du  carnaval  sont multiples comme toujours l

Les plus anciennes connues remontent à l'antiquité. Comme de nombreuses fêtes, le
 Carnaval  doit ses origines à l'antiquité et à l'Eglise catholique. Dans sa volonté de s'imposer comme seule religion, l'Eglise catholique a dans un premier temps lutté contre des pratiques qu'elle considère comme idolâtres puis elle les a progressivement récupérées et intégrées aux pratiques et croyances catholiques.



Quelques  carnavals célèbres :


CARNAVAL DE NICE  FEVRIER MARS 2007



J ai assisté à ces batailles l année dernière mais au moment où j ecris je ne retrouve pas les photos dommage... très bien placée, je fus envahie de fleurs de toutes sortes, qui ont embaumé longtemps ma maison.  il me reste la photo de l'ouverture  que vous reconnaitrez aisément.

FH000012-copie-3.JPG

En bord de mer, sur la Promenade des Anglais, la première Bataille de Fleurs a été organisée en 1876. Rapidement, les timides échanges de bouquets entre les équipages décorés des riches hivernants se sont transformés pour devenir un spectacle prestigieux et intégrer le Carnaval.

Aujourd'hui, la Bataille de Fleurs est un véritable corso composé d'une vingtaine de chars tous habillés de fleurs fraîches. Quatre à cinq mille tiges sont nécessaires pour couvrir ces chars de 7 mètres de long sur 2 de large et 6 de haut. Leur conception et leur élaboration représentent un travail méticuleux, chaque fleur étant piquée pour composer une mosaïque parfumée des plus ravissantes.

Les fleuristes, réunis au sein de " L'Amicale des Réalisateurs de Batailles de Fleurs de la Ville de Nice ", réalisent, pour chaque manifestation, des prouesses d'imagination, de goût, de dextérité et... de rapidité. En effet, les fleurs arrivent et sont réparties dans l'atelier le mardi ou vendredi matin, ensuite, commence une véritable course contre la montre afin que tous les chars soient prêts le lendemain matin.

Ces artisans-artistes se fournissent, pour 90 % des fleurs utilisées, auprès des producteurs locaux. Les plants de tokyos, gerberas, marguerites, iris, roses, ?illets, glaïeuls et autres fleurs sont mis en terre dès le mois de novembre pour que la récolte soit disponible en temps voulu. Le mimosa, symbole de Nice, occupe bien évidemment une place privilégiée au c?ur de ces batailles.

De charmants mannequins hommes et femmes, vêtus de somptueux costumes et de coiffes extravagantes créés pour l'occasion, lancent en souriant des milliers de fleurs aux spectateurs installés dans les tribunes et au long de la Promenade des Anglais.

Les fastes d'un tel corso, d'inspiration typiquement niçoise, ont séduit les États-Unis, le Québec, l'Angleterre, Tahiti et nos voisins italiens. Nice exporte dans le monde entier ce savoir-faire de l'élégance, de la beauté et du charme que sont les Batailles des Fleurs.

 

LE CARNAVAL DE BINCHE EN WALLONIE
binche.jpg













Souvent quand on parle du Carnaval de Binche, on pense aux Jours-Gras. Cependant, la période carnavalesque débute bien avant. Les six dimanches précédents le carnaval constitue une préparation au carnaval: répétitions, soumonces, bals et encore Trouille de Nouille sont des moments qui conduisent de manière progressive à l'apogée du Mardi-Gras.

Le carnaval, proprement dit, se déroule durant les jours dit Gras: le dimanche, le lundi et le mardi précédent le Mercredi des Cendres.

Le lundi précédant les jours gras, les rues du centre de Binche sont envahies par des masques, des groupes de personnages étranges, méconnaissables sous leur costume, le visage caché tantôt par une face de grand-mère, tantôt par une tête de singe ou tout simplement par le drap blanc d'un fantôme. Des centaines de trouilles vont de café en café, de maison en maison, à l'assaut d'une victime.

Cette nuit est chaude en rires et moqueries. On l'appelle la nuit des Trouilles de Nouille. Dans notre patois local, une trouille est un personnage malpropre, une truie. Le mot nouille n'a aucune signification si ce n'est au point de vue de la sonorité de l'ensemble de l'expression. Peut-être faut-il y voir un rapprochement avec "guenouille" qui dérive de guenilles. En effet, les Trouilles reprennent un principe des carnavals où les gens s'habillaient de guenilles - carnavals "vulgaires" moins hiératiques que le Carnaval que l'on connaît actuellement à Binche.

Durant toute cette soirée, les masques prendront un malin plaisir à intriguer les imprudents qui auront préféré laisser leur visage à la vue de tous. Cela leur en coûtera quelques verres. Les trouilles montreront à leurs victimes qu'elles les connaissent en révélant des choses parfois intimes. Le timbre de la voix changé pour éviter d'être identifiés, ils ne se tairont qu'au prix d'un verre bu à la paille pour ne pas relever le masque.

Les Trouilles de Nouille, par leur mascarade, sont à rattacher à la noble tradition des carnavals européens dans lesquels le masque tient une place très importante. Il serait dommage que ce maillon de notre tradition se perde dans l'oubli.

 
LE  CARNAVAL   DE VENISE

masque_carnaval_de_venise28-copie-1.jpg

Que serait Venise sans son carnaval? C'est sans doute la question que ce sont posés les vénitiens, lorsque le gouvernement décida de le supprimer de la liste des festivités, suite à de trop nombreux "dérapages" au fil des années. Ce n'est que dans les années 1970 qu'il sera réellement "réhabilité".

Autrefois il pouvait durer jusqu'à six mois! La République (de Venise) déclarait alors que tout était permis. Les vénitiens, vêtus de longues capes (tabarro) et du fameux masque (la bauta), se laissaient aller à toutes les fantaisies. L'un devenant ainsi l'égal de l'autre, chacun faisait ce qu'il voulait en tout anonymat (impunité?)! Un bon prétexte donc, aux joutes amoureuses, entres autres...

Comme autrefois, les cérémonies du carnaval d'aujourd'hui suivent des règles précises. Puis, progressivement, l'ambiance glisse vers des fêtes moins "encadrées", dérivant facilement dans un délire plein d'exubérance. Mais quelle fête! Venise se transforme en une scène de théâtre baroque géante où tout le monde joue un rôle.
Le carnaval dure une semaine à la mi-Février. 


LE CARNAVAL  DE QUEBEC



Le Carnaval de Québec se déroule de la fin janvier à la mi-février. Pendant cet événement, un concours de sculptures sur neige est organisé. C'est l’une des activités maîtresses du  carnaval.

Le Carnaval de Québec, au Canada, est le plus grand carnaval d'hiver au monde et obtient la troisième place au palmarès suivant de près ceux de Rio et de la Nouvelle-Orléans

mes amis canadiens, si vous avez des photos, c est avec plaisir que je les verrai.
Mariette, Rosie, Marlène j e vous attends pour les coutumes canadiennes et la beauté de ce carnaval.


LE CARNAVAL DE RIO DE JANEIRO

brazil_carnival_1.jpg













Rio de Janeiro, grande ville et port du Sud Est du Brésil, était jusqu'en 1960 la capitale du Brésil, aujourd' hui c'est Brasilia. Rio est construite dans une baie, c'est l'une des plus belles villes du monde, ses habitants, les Cariocas, en sont très fiers. Les faubourgs populaires et les bidonvilles* (appelés aussi "favelas") ont envahi les pentes abruptes des alentours.

A Rio, le carnaval dure trois jours : du dimanche au Mardi gras. Il attire une foule considérable et bénéficie d'une réputation exceptionnelle dans le monde entier.

D'origine portugaise et hérité de l'entrudo, célébration qui s'ouvrait le samedi gras pour se terminer le mercredi des Cendres, le carnaval de Rio naquit au XIXème siècle : il fallut cependant attendre l'abolition de l'esclavage en 1888, et surtout les années 1930, pour qu'il devienne un divertissement populaire. Il est aujourd'hui un véritable symbole de l'identité brésilienne

Pendant trois jours et trois nuits, on fait la fête, les écoles de samba défilent dans les rues et on oublie tout... même de manger et de dormir





Partager cet article

Repost 0
Published by ESPERANCE - dans culture
commenter cet article

commentaires

Jean-Claude 28/02/2008 15:54

J' ai fait le carnaval de Rio il y a déjà un certain temps...c' est quelquechose d' inoubliable...d' ailleurs je fais revenir faire un tour au Brésil vers juin, un pays que j' adore!!Jean-Claude

lyliane 14/02/2008 00:31

Je suis en retard, mais j'ai dû m'absenter plusieurs jours la semaine dernière et celle ci. Comment ça va?Les carnavals j'en ai fait quelques uns, j'en parle sur mon blog, j'ai oublié celui de Binche, (je suis née à la frontière Belge).J'aimerai beaucoup voir celui de Rio.

angel 09/02/2008 02:12

coucoumoi je suis du cheval ça tombe bien j adore les cheveaux bisous bon samedi

ESPERANCE 10/02/2008 00:10

t es simplement un petit ange descendu du ciel
gros bisous et bon dimanche

:0010:soleil51:0038: 07/02/2008 23:57

  Coucou, toujours des perturbations Internet ! ! Je pars lundi matin de bonne heure sur Louxor et je rentrerai mardi soir ! ! Mercredi, je bosse non-stop jusque............... ! !mais où est mon commentaire d'hier ! ! Mystère ! ! pas grave, je te félicitais de ce bel article et t'invitais à t'inscrire http://about.over-blog.com/article-16337940.html BiZouX du pays de Râ où les réparations des câbles cassés ne semblent pas être terminées ! ! ! ! @nne marie ! !  

ESPERANCE 08/02/2008 23:28

je me rappelle bien de louxor ou j ai fêté mon anniversaire, j ai adoré
cette ville bisous

kty 07/02/2008 21:29

tous plus beaux les uns que les autres et tous tellement différents !

ESPERANCE 08/02/2008 23:27

j ai assisté au carnaval de nice , mais dommage, meme dans la tribune
il y avait trop de vent froid, mais c etait magnifique, et je suis
revenue avec d immenses bouquets de fleurs
bisous

angel 07/02/2008 18:19

gros bisous a toi et douce pensébisous

ESPERANCE 08/02/2008 23:25

merci angel a tres bientot
bonne nuit a toi bisous

lyliane 07/02/2008 15:45

Tiens ! sans les avoir vus tes 2 derniers commentaires parlent de la même chose que les miens. Les grands esprits se rencontrent! J'ai oublié le carnaval de Binche que je connais, c'est près de mon endroit de naissance.

ESPERANCE 08/02/2008 23:26

eh oui les grands esprits se rencontrent mais je suis pas arrivée à te mettre un commentaire, je vais revenir, je dois être fatiguée
j espere que ton séjour à paris s est bien passé
bisous

Marie Bland 07/02/2008 15:00

Un petit bonjour en passant par ce lundi ensolellé.

MAMY ANNICK 07/02/2008 11:02

Le carnaval que du plaisir, on oublie tout, on s'amusemerci de nous faire découvrir le carnaval dans ces différents coinsje te souhiate une bonne journée - bises Mamy ANNICK

ESPERANCE 08/02/2008 20:02

merci
bon week end a toi

daniel 07/02/2008 10:45

J'avais mal interprété; pour l’interruption de ton blog, je suis heureux de te retrouver. Encore pleins de bonnes info...
Bisous et très bonne journée.

ESPERANCE 08/02/2008 20:02

je suis ravie de tous vous retrouver aussi, des évènements indépendants de ma volonté m avaient obligé à arrêter quelques temps bisous bon we