Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ESPERANCE
  • : Partager des moments de rêve et d 'amitié parcourir un bout de chemin ensemble
  • Contact

Profil

  • ESPERANCE

Texte Libre

Texte Libre

pour contacter l auteur
esperance25@voila.fr

Archives

30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 23:00


Dans le pays de l au-delà du désert, là où le sable jaune devient peut à peu terre rouge et où les arbres se font de plus en plus verts, il y avait un roi qui avait épousé, dit-on , la plus belle femme au monde.

Le roi s appelait Moussa, mais personne ne connaissait le nom de sa femme. La seule chose qu'on savait, c est qu'elle vivait recluse dans le palais d argile rouge du roi Moussa et qu'elle était la plus belle femme au Monde.


Des années et des années après leur mariage, on chantait encore sur les places , les marchés et les débarcadères du grand fleuve, la beauté de la femme du roi Moussa. Au son des harpes, des tambours et de sonnailles, les poètes parlaient de ses yeux, de sa chevelure , de son cou, de sa nuque,

de ses seins,de ses hanches, de ses cuisses, de ses chevilles et de ses pieds. Et même de son âme.

Et, puis, après des années et des années  de chants, de poèmes, de musiques faits sur la plus belle femme du monde, on commença à se lasser: après tout cette femme si belle, personne ne l avait vue de près. Et puis, si etrange, c est que peut être elle n était pas aussi belle que les chanteurs et les poètes le disaient. Et puis tout a  une fin.

C est alors que par un jour de la saison des pluies  se présenta un homme à la porte du palais. les gardes sortirent leurs sabres et lui demandèrent ce qu 'il venait faire là.
L homme répondit qu'il voulait parler au roi Moussa.

A ces mots, les gardes remirent leurs sabres ou fourreau et rire bruyamment en regardant la barbe grise  et les haillons déchirés  qui couvraient le corps maigre de l 'inconnu. Mais il ne s en vexa pas , se retira un peu plus loin, s asseyant a même le sol,  contre le tronc d 'un palmier, et se mit à jouer de sa harpe qu'il avait sortie de dessous de son vêtement.

Après une heure ou deux , le grand intendant du roi apparût  entre les poteaux bleus qui soutenaient le toît de l' entrée du palais.

-Que fais tu là ? mendiant ? dit  l'intendant. Va plus loin jouer de ta harpe.
Derrière l'enceinte il y a un parc a cochons. Ils ont besoin de ta musique.

l'homme s 'exécuta, et ayant pénétré dans le parc à cochons, leur joua de la harpe encore une heure ou deux.les cochons étaient vautrés dans leur fumier, écoutant attentivement la musique et les paroles de l'homme à la harpe qui chantaient la gloire et le corps de la plus belle femme au monde
le soleil s apprêtait à se coucher derrière les palmiers lorsque l'intendant surgit de nouveau entre les poteaux  bleus et appela l'homme à la harpe.

viens dit il le roi veut te voir.
l 'homme à la harpe entra dans le palais rouge du roi, éclairé de torches et de lampes à huile fixées aux murs. après avoir franchi plusieurs grilles et portes aux lourds verrous, il accéda à la salle du trone. le roi l'y attendait, juché sur son siège de bois d ébène.
que me veux tu dis le roi ?

o Moussa dit  l 'homme. moi je ne veux rien   cest ma harpe qui m a ordonné d aller voir ta femme, la plus belle femme au monde.
a ces mots le roi devint plus vert  qu 'un cadavre detérré puis son visage passa au rouge sang, plus rouge que celui du mouton de l aid quand on vient l égorger.

 

Les gardes avaient sorti  leurs sabres.

 

Misérable porc! crapaud baveux! cloporte insane! tu as  l audace de me demander de voir la reine ? elle ? le bijou du trésor ! la prunelle de mes yeux! laperle du fleuve ! la gazelle du fleuve ! la gazelle du désert ! la fleur de palmier ! la jument du haras ! tu oses ?

- je n ose pas dit l 'homme. c est à cause de ma harpe

 

que vient faire la harpe dans cette histoire ? Te rends tu compte ? Personne n a jamais vu la femme de Moussa.et toi poète pouilleux, tu oses venir me demander ce qui n a jamais été accordé à personne ?

 

le poète s 'obstina :

- Oui roi. C est à cause de ma harpe : pendant des années et des années elle a chanté la beauté de ta femme sur toutes les places et les marchés de ton royaume. Mais maintenant...

- Eh bien maintenant ?

 

- Maintenant plus personne n 'écoute mes chants et mes musiques. Et même..

- Et même ton peuple ne croit plus  que ta femme est la plus belle femme au monde. ils n écoutent plus. Ils disent que depuis le temps des noces beaucoup d eau a coulé dans le fleuve. Ils disent qu après tout personne ne l a vue, certains ricanent dans mon dos et murmurent qu'elle doit être maintenant une vieille édentée.

 

Le roi Moussa écumait de rage :

 

Ah les chiens! les chacals! fils de hyènes ! je les tuerai tous. ils osent croire que la plus belle femme au monde est une vieille édentée aux seins tombants, aux lèvres plissées, à la croupe avachie ! je les châtierai tous, les ferai battre à mort, les flagellerai et les empalerai de mes propres mains !

le poète aux haillons  s était tu et laissait retomber la fureur du roi Moussa, comme on laisse passer la pluie d 'orage en courbant le dos sous le tamaris.
Lorsque la pluie cessa, Moussa descendit de son trône,saisit le poète  à la gorge et lui dit :

-Ecoutes galeux, je pourrai te trancher la tête en ce moment même. Mais quelque chose me dit qu'il vaut mieux attendre que la nuit porte conseil.
Nous nous reverrons demain à l aube.
Et sur ces mots,il le fit enchaîner et jeter au cachot.
Le lendemain Moussa fit comparaître au pied de son trône cet homme qui lui avait fait passer une nujt blanche. Du soir à l aube, il avait retourné sa tête en tous sens et caressé en tous sens la plus belle femme au monde pour s 'assurer que tout le jardin de son corps était demeuré tel qu'il l avait toujours connu. ses yeux étaient cernés, pareils à ceux d 'une bête fauve qui n aurait plus mangé depuis dix jours.

ecoutes moi, poète galeux, dit-il , j ai pensé toute la nuite à ce que tu m as dit. moi , je sais que ma femme est la plus belle femme au monde, mais mon peuple ne le sait plus et c est ce qui me tourmente : si mon peuple croit vraiment que la femme du roi Moussa est une vieille édentée, aux seins tombants, à la croupe avachie, alors je ne suis plus vraiment le roi Moussa qui a épousé la plus belle femme au monde.

Il y eut un silence, on n entendait plus que la respiration des gardes du roi, le tintement des chaînes fixées aux poignets du poète et le bruit des pensées de Moussa.

Il reprit :

- Homme à la harpe, voici ce que je te propose, tu verras ma femme , celle qui est laplus belle au monde. tu la verras comme moi seul peux la voir :nue

toute nue, et quand tu l auras vue, je te laisserai retourner vers les places et les marchés où ta harpe dira à mon peuple que la femme du roi Moussa est bien la plus belle femme du monde. Mais à une condition.une seule : après que tu l auras vue, je te ferai crever les yeux.

alors, du dessous de ses haillons , le poète sortit sa harpe dont il joua quelques instants.et il dit :

ô roi Moussa,  ma harpe me dit qu'il faut accepter, et il s'inclina.
le roi fit servir à manger au poète dans la salle du Trône

 

le repas terminé, il lui amena sa femme escortée de gardes, à la lueur des torches. elle  était toute vêtue de voiles blancs de la tête aux pieds. Après que les gardes se furent retirés, Moussa ordonna à la plus belle de se dénuder.

Elle enleva le premier voile qui cachait ses yeux et s apprêtait à enlever les autres, quand le poète fit un geste pour l 'arrêter. il regardait ses yeux pétrifié, et en même temps , de sa main, s 'en protégeait comme lorsqu'on regarde le soleil, Moussa sursauta et dit à l'homme :

 

eh bien le poète ? ne veux tu donc plus voir la plus belle femme au monde

dans sa plus belle nudité ?

 

O roi,   j ai vu la plus belle femme du monde dans sa nudité mon regard a vu son regard. Ecoutes,Moussa : à l'instant même je viens de comprendre une chose  . si ton peuple ne croit plus à la beauté de la plus belle femme du monde c est par ma faute. Mes chants et mes musiques n arrivaient plus  à lui dire toute sa beauté  mais maintenant que j ai vu ses yeux,je sais qu'ils croiront tous en l existence de la plus belle femme au monde. et maintenant tu peux me crever les yeux.

 

Moussa n eût pas la cruauté de crever les yeux du poète. Rassénéré,  il le bénit cent fois au nom du Dieu Clément, le couvrit de riches habits et le fit reconduire par ses gardes jusqu'à la porte des poteaux bleus.
le soir tandis qu'il mangeait en compagnie de sa femme , celle ci le remercia pour tout le meil de la journée

que t ai-je donc donné pour que tu me remercies ? dit le roi.
Après un silence, elle répondit :

tu m as fait voir le plus bel homme au monde.






merci à tous ceux qui m 'ont écrit pendant cette absence involontaire
a  vous tous aussi   Bonne  et Heureuse  Année  2009

 Qu elle vous comble tous de joies et de santé

et qu elle soit meilleure que la précédente !



Et pour tous ceux qui m'ont demandé ce que je pense de ces Contes,

je les ai lus avec plaisir, mais avec modération chacun renferme une morale qui n existe plus trop aujourd'hui et qui peut aider à réfléchir sur des situations particulières de la vie.


s'il  existe  des sages ils sont bien cachés,et si l'on en trouve un on le garde précieusement près de soi, : rare est celui qui sait gérer tous ses problèmes et retransmettre aux autres  vraiment rare !

Nous pouvons tous acquérir la sagesse, car on ne naît pas avec : la vie est pleine de problèmes a chacun de savoir les gérer ou de ne pas savoir.

 

Sages du Désert, vos conseils nous paraissent un peu désuets, mais sont parfois bien véridiques !
Mais qu'un peu de folie est agréable quelquefois !  

 

BONNE ET HEUREUSE ANNEE  2009  A VOUS TOUS


A L ANNEE PROCHAINE


 

Et merci pour tout ce partage, toute cette amitié que vous m'envoyez tous



 


 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by ESPERANCE - dans lecture
commenter cet article

commentaires

augusta 12/01/2009 22:52

merci pour tes voeux,à mon tour je te souhaite une bonne et heureuse année

DJU770 12/01/2009 07:04

Une belle sagesse ! Merci. DJU770

iriis 11/01/2009 12:41

coucou , j'espere que tout va bien et qu'il ne se pass e rien de grave ,????,gros bisous d'iris

ESPERANCE 12/01/2009 00:57


coucou Iris  et vous tous

c est vrai que je ne suis plus très présente
tout va pour le mieux

je vous embrasse tous


rachel 09/01/2009 22:57

merci pour tes passages sur mon blog...bonne et heureuse annee 2009!!!

:0010: soleil51 :0038: 08/01/2009 14:59

Un petit coucou après ces quelques jours passés au Caire !Plein de belles choses et beaucoup de photos ! !  BiZouX de la mer rouge  @nne marie

herbert 07/01/2009 11:13

Bonjour, Espérance...J'arrive bien tard pour te présenter mes voeux pour cette année 2009...et ils sont un peu austères....mais sincères.Et puis, avec le chant de la harpe...j'ajoute une mélodie magique : celle du poéte.Bonne journée.Je t'embrasse.

jackline :0059: 07/01/2009 01:04

Tous ces contes sont de belles histoires auxquelles peu de gens accordent une valeur morale pouvant être applicable ajourd'hui ou même  philosophique, ou de nobles pensées, Elles restent comme elles sont, c'est à dire des histoires. Ce n'est pas mon style de litterature..En tous cas, je te fais plein de bisous :0010: 

le blog voyages de sylvie 06/01/2009 17:57

je me remettrais aussi dans les contes un jour
bisou

MamieJessy 05/01/2009 02:36

Bonjour Espérance,je viens te rendre visite pour t'offrir mes voeux pour une Année 2009 MERVEILLEUSE, remplie de tous tes désirs lesplus chers. Une très Bonne Année 2009 également aux tiens et à tous tes visiteurs.Gros CâlinMamieJessy

Eglantine 04/01/2009 18:58

De retour de congés, je viens te remercier pour ton passage en mon absence et te souhaiter une bonne année source de santé, humour, découvertes et créativité. Je reviens prochainement lire ce que j'ai manqué